Citations

«Il faut toujours faire confiance aux scénaristes qui lisent.» Alessandro Baricco. Une certaine vision du monde.

lundi 22 janvier 2018

Prix Marc-Olivier-Lavertu 2018-Les finalistes


Les trois finalistes du Prix Marc-Olivier-Lavertu 2018 sont maintenant connus.

Ces trois titres ont été sélectionnés par un comité formé d’une dizaine d’étudiants et étudiantes en bande dessinée.

Tous les étudiants inscrits à un programme en bande dessinée à l’ÉMI peuvent maintenant voter pour leur album préféré.

Ces albums sont parus entre le premier septembre 2016 et le 31 août 2017.

Une bourse de 250$ sera remise au lauréat.


Le lauréat sera connu au mois de mars.

Les finalistes, par ordre alphabétique d'auteur, sont :

Jean-Sébastien Bérubé pour Comment je ne suis pas devenu moine aux éditions Futuropolis ;

Yvon Roy pour Les petites victoires aux éditions Rue de Sévres ;

Anne Villeneuve pour Une longue canicule aux éditions Mécanique générale.


Bonne chance aux trois finalistes !




mardi 21 novembre 2017

La vieille dame qui lisait Hergé

Dans l'autobus ce matin, j'étais assis à l'arrière entouré d'une demi-douzaine d'adolescents qui avaient tous, à la main, leur téléphone et des écouteurs aux oreilles.

Au milieu d'eux se trouvait une dame dans la soixantaine, aux cheveux blancs et élégamment vêtue. Elle lisait un livre. Papier. Une brique. Sûrement une nouveauté. Un roman historique ou policier; un best-seller faisant partie du palmarès des ventes de Gaspard.

Elle a fermé son livre au moment même où je me levais pour sortir ce qui me permit de voir la couverture.

Elle lisait Hergé, fils de Tintin de Benoît Peeters.

Je suis descendu de l'autobus avec un large sourire.

lundi 20 novembre 2017

AC/DC fait de la bande dessinée

Lorsque l’on utilise la bande dessinée dans les journaux pour commenter un autre médium, il s’agit bien souvent de faire des parallèles avec la minceur du scénario ou pour noter le caractère caricatural des personnages.  Mais dans Le Devoir de ce matin, Guillaume Tion (du journal Libération) écrit plutôt :

«La musique d’AC/DC est une bande dessinée. Les accords sont les cases. Et entre les cases, il y a quelques millimètres de silence. »

Rapprocher la structure de la bande dessinée de la structure d’un autre médium. Je crois que c’est la première fois que je lis un tel truc.







mardi 31 octobre 2017

La revue BD (1971-1973) débarque à l'UQO.

Après les Vincent, la Bédéthèque québécoise organise une exposition sur la revue BD (1971-1973). En plus des revues, nous exposerons différents artefacts, notamment des pv des réunions de 1973, des lettres de René Goscinny et Robert Lapalme et de la papeterie d'époque.

Le vernissage aura lieu mardi prochain le 7 novembre à 17h. Pierre Rambaud, le rédacteur-en-chef de la revue, sera présent ainsi que les auteurs de la revue Réal Godbout et Normand Binette. Nous attendons la confirmation pour André Philibert.

Ouvert à tous.

Bibliothèque de l'UQO, pavillon Lucien-Brault. 101 Saint-Jean-Bosco à Gatineau.




lundi 2 octobre 2017

Rappel : Odette et Rodolphe Vincent à l'ÉMI

Dans le cadre de mon cours Analyse critique de la bande dessinée, les étudiants et les étudiantes ont organisé une petite exposition à la bibliothèque autour du couple de dessinateurs québécois, Odette et Rodolphe Vincent.

Ces derniers ont publié plusieurs bandes dessinées dans les journaux durant les années 1940.

Plusieurs livres ont également été publiés durant cette décennie, notamment les trois tomes des aventures de Pluck, Jacqueline ou la fille du brouillard et Sergent Belle-Rose.

Demain (mardi le 03 octobre), Jean-François Vincent, le fils d’Odette et de Vincent sera parmi nous pour rencontrer les étudiants et nous parler de ses parents.

Cette rencontre est ouverte au grand public.

Cette exposition et cette conférence ont été organisées en collaboration avec la Bédéthèque québécoise de l'UQO. Un grand merci à Maryse et Emanuela de la bibliothèque.


-->

L’exposition Odette et Rodolphe Vincent a été réalisée par :

Désiré Badolo
Solène Daboval
Heidi Lafontaine
Anabel LeBlanc
Samuel Vallières